2018: le bilan du blog et de l'année.

January 23, 2019

 

L’heure du bilan de l’année écoulée a sonné. Cette fois-ci, pas de découpage mois par mois comme pour le bilan de l’année 2017 mais une structure par thème. Pour ceux qui sont nouveaux sur le blog, je vous invite d’abord à lire ma page de présentation.

 

Côté expatriation

 

 

Cela fait désormais deux ans et demi que je suis expatriée au Mexique et un peu plus de trois si j’inclus mon semestre d’études, moment où mon aventure mexicaine a commencé (voir l'article Première fois sur le sol mexicain).

 

Suite à deux ans de résidence temporaire le moment est venu pour moi de renouveler mon visa mais cette fois-ci pour obtenir la résidence permanente. Cela fait depuis un peu plus de 4 mois que je suis en « tramite », c’est-à-dire que le processus est en cours et ça ne bouge pas beaucoup. En fait, ça ne bouge tellement pas que j’ai dû solliciter un permis de sortie spécial pour voyager en France à Noël et que bien-sûr cela a représenté un coût supplémentaire.

 

Depuis que je suis arrivée au Mexique, j’ai toujours géré mes démarches administratives avec l’INM (Instituto Nacional de Migración) seule mais avec le recul je commence à sérieusement penser que les services d’un avocat sont préférables. Je m’en expliquerai dans un prochain article. Je prends mon mal en patience et j’espère seulement que je n’aurais pas à redemander un permis de sortie pour voyager en France dans trois mois.

 

Par ailleurs, j’ai déménagé en mars dernier. Je suis toujours à Monterrey et en réalité je suis très proche de là où j’habitais avant : j’explique dans cet article les raisons de ce changement. Bien qu’habituée à déménager depuis l’enfance je commence à saturer et rêve d’un vrai « chez moi ».

 

Toujours sur le thème de l’expatriation, j’ai assisté en juin dernier au Congrès international de l’expatriation au féminin, un cycle de conférences en ligne animé par Anne Beaufreton et ce fût très riche. J’en propose une synthèse dans l’article La Femme en expatriation.

 

Il arrive de plus que lorsque l’on est expatrié, que l’on ressente soudainement un fort sentiment d’appartenance à son pays d’origine lié au « déracinement » (j’en parlais dans Vivre à l’étranger pour prendre conscience de sa propre identité) : j’ai donc fortement apprécié de suivre l’équipe française lors de la coupe du monde de football en juillet dernier.

 

Après l'emménagement / ça a un peu changé depuis...

 

Enfin, qui dit expatriation dit distance avec la famille, et ce fût donc un immense plaisir de recevoir la visite de ma maman et de ma sœur pour célébrer mes 30 ans en septembre.

 

Côté Blog

 

 

Cela fait désormais un an que j’anime le blog en français et que c’est plutôt un succès. Je l’avais débuté en anglais (j’en parle ici) mais il m’est apparu évident qu’écrire dans ma langue natale a plus de sens dans la mesure où l’objet de mes posts concerne largement les français et francophones.

Sur le blog on trouve des articles sur l’expatriation (mon thème de prédilection), les couples mixtes, les voyages au Mexique (et ailleurs) ainsi que sur la culture mexicaine.

 

Pour vous donner une idée un peu plus précise, voici ce que ça donne en chiffres pour l’année 2018 :

La majorité des lecteurs arrivent sur le blog par recherche directe et non via les réseaux sociaux et je suis toujours incapable d’écrire de « courts » articles, n’en déplaise aux gourous du blogging. Je me dis parfois que je serais peut-être « plus » lue si je rédigeais des posts plus synthétiques mais je ne peux m’y résoudre car le blog perdrait alors de son identité. Je fais donc le choix de rester fidèle à moi-même.

 

J’avais par ailleurs commencé une newsletter mensuelle en juin, puis je suis finalement passée à un « monthly post » directement sur le blog en novembre. Je ne me suis pas encore franchement déterminée sur le format le plus adapté, je médite encore…

 

J’ai de plus lancé en septembre dernier la nouvelle rubrique Portraits d’Expat’ où je partage des témoignages d’expatriés au Mexique et aux quatre coins du monde afin d’ouvrir les horizons du blog, de découvrir d’autres histoires et d’autres expériences qui sont autant de nouvelles perspectives sur l’expatriation.

 

Enfin, je participe depuis le mois de mars au rendez-vous mensuel Histoires Expatriées où chaque mois des blogueurs expatriés écrivent sur un thème commun. Marraine au mois de juillet j’avais proposé le thème « La vie professionnelle dans votre pays d’adoption » et publié cet article avec à la fin les liens vers tous les autres posts de blogueurs ayant participé au rendez-vous. J’ai manqué, à regret, les rendez-vous du mois de décembre (sur l’intégration dans son pays d’expatriation) et de ce mois de janvier (sur la cuisine dans son pays d’adoption) par manque de temps. Je me rattraperai sur les prochains.

 

Côté pro

 

En début d’année, j’ai quitté la vie de « godin », expression mexicaine pour désigner la vie de bureau. Après 6 mois en entreprise où je n’étais pas épanouie, j’ai décidé de me consacrer au blog et à l’écriture. J’ai ainsi achevé l’écriture d’un roman que j’ai commencé à soumettre à des éditeurs au mois d’août.

Durant le premier semestre de l’année j’ai également donné des cours de français en centre de langues puis les classes ont finalement été fermées par manque de demande et surtout suite à des problèmes d’administration du centre.

 

 

En août, j’ai été sollicitée via le blog par une professeur de français du TEC dans l’Etat de Sinaloa afin de rédiger un post sur la femme en France et au Mexique et animer une conférence auprès de ses étudiants. L’idée était d’aborder les principales différences sur la condition de la femme entre les deux pays.

 

J’ai par ailleurs collaboré à différents médias : une interview pour le site Nouvelle vie professionnelle, un article pour le compte de Femmexpat ainsi que plusieurs écrits pour le Grand Journal du Mexique qui m’a notamment donné l’opportunité de participer à un forum d’affaires sur la transformation digitale et l’efficience énergétique. J’ai également écrit des articles pour le compte de Trips by tips et Walking Mexico.

 

J’ai eu l’immense plaisir en novembre d’être interviewée par Cristina pour son podcast Expat Heroes où j’ai partagé ce qui m’a mené sur les chemins de l’expatriation ainsi que mon expérience du Mexique.

 

Enfin, je me suis lancée dans une Licence d’Humanités à distance. Qu’est-ce-que sont les Humanités ? Pourquoi une licence alors que j’ai déjà un Master ? Pourquoi ce projet ? J’en parle dans les articles suivants: L'expatriation: et si c'était une opportunité pour se réinventer ? et L'expatriation: source de projets.

 

Côté santé

 

Je me suis fait opérer d’un hallux valgus au pied droit à la fin du mois de mai, c’est-à-dire d’une déformation osseuse qui au bout de dix ans d’évolution était franchement devenue handicapante. Bien que l’opération en tant que telle se soit bien passée, j’ai dû faire face à des complications et ma convalescence m’a forcé à mettre la course à pied entre parenthèses pendant deux mois et demi. Mais en fin de compte ce n’est pas si mal lorsque l’on sait que le chirurgien avait prédit que je ne pourrais pas courir avant 6 mois…La course c’est mon challenge à moi, ce qui me « tient » dans ma vie d’expatriée parfois compliquée. Je ne savais alors pas que je participerai au marathon de Monterrey en décembre…

 

En définitive, cette période postopératoire ainsi que l’expérimentation du système médical mexicain fût un coup dur, mais me faire opérer était une de mes résolutions pour 2018, et à 30 ans je suis en pleine forme !

 

Côté running

 

 

Une autre de mes résolutions pour 2018 était de courir un semi-marathon. Au final je n’en n’ai pas couru un mais deux et j’ai couronné le tout avec le marathon de Monterrey en décembre ! Voici un récapitulatif des courses auxquelles j’ai participé tout au long de l’année :

 

- Le 21 km de l’entreprise Home Deport organisée en faveur des Tarahumaras, population indigène vivant dans les Barrancas del Cobre au nord du Mexique dans l’Etat de Chihuahua au mois de février.

- Le 21 km Sé un Angel (pour le développement social à Monterrey) en avril.

- Le modeste 5 km Héroes Ocultos pour un retour au running en douceur en août.

- Les 10 km de la Croix Rouge en septembre à deux jours de mes 30 ans.

- Les 10 km de Rosa Fuerte contre le cancer du sein et les 15 km de Gatorade (marque de boissons pour la pratique sportive) en octobre.

- Et enfin le marathon de Monterrey en décembre organisé par Powerade (marque concurrente de Gatorade) qui ne fût malheureusement pas une belle expérience ayant été poussée et piétinée au 16ème kilomètre…Je partagerai cette aventure dans un prochain article.

 

 

Au cas où vous auriez loupé l’info, je me suis mise à la course en expatriation au Mexique : j’explique tout dans Comment Monterrey a fait de moi une coureuse ?

 

 

Côté voyages

 

 

L’année fût rythmée par différentes escapades et s’est soldée par un Noël en France après un an d’absence.

 

En janvier, j’ai découvert le temps d’un week-end la Baja California Sur. Au programme : réserve naturelle de Cabo Pulmo mais surtout, une rencontre magique avec les baleines…J’ai eu un véritable coup de cœur pour la région et depuis je rêve d’y retourner.

Depuis un an je projette de faire une vidéo avec les images tournées à la GoPro mais je rencontre des problèmes avec le logiciel de montage.

 

 

En février, j’ai passé une journée à Parras entre amis dans l’Etat de Coahuila où j’ai visité le domaine viticole de Casa Madero.

 

J’ai passé un week-end dans la capitale mexicaine au mois de mars car j’étais censée y retrouver une cousine qui n’a malheureusement pas pu venir et j’y suis retournée cinq jours le mois suivant afin d’accompagner Andy pour un salon professionnel. Mon coup de cœur ?  les canaux de Xoximilco et le Cafebreria El Péndulo.

 

 Les canaux de Xoximilco et le Paseo Reforma à Mexico

 

En mai, j’ai partagé un très joli week-end avec un couple germano-mexicain à Real de Catorce, un ancien village minier perdu dans les montagnes de San Luis Potosi.

 

La visite de ma famille en septembre fût l’occasion de retourner le temps d’une nuit aux cabanes de la Mesa del Oso et de passer le week-end de l’Indépendance mexicaine à San Miguel de Allende.

 

 

Enfin, j’ai achevé l’année en France, essentiellement sur Paris mais avec des incursions en vallée de Chevreuse, Reims et la région Centre-Loire. Bien que le contexte politique français ne fût pas le meilleur ce fût ressourçant de retrouver mes proches et la cuisine française !

 

 La vallée de Chevreuse

 

 

L’année 2018 fût en définitive riche et intense et il semblerait déjà que 2019 le soit aussi. Je débute une mission marketing en plus du blog et de ma licence à distance. Je dois persévérer afin de publier mon livre et j’ai déjà l’ébauche d’un second…Je continue les cours de danse (classique et jazz) ainsi que la course car dans 12 semaines je repartirai vers la France afin de participer au marathon de Paris avec Andy. J’aurais en outre à présenter mes examens du second semestre. Tout cela fait beaucoup et le véritable challenge va être de réussir à combiner toutes ces activités.

 

Rétrospectivement je ne regrette pas d’avoir pris un nouveau virage il y a de ça un an en quittant l’entreprise où j’étais alors que j’avais tant bataillé à trouver un poste au Mexique. Mes projets me font sentir vivante et surtout l’écriture pour le blog et « à côté » me comblent.

 

Merci à tous pour être chaque jour un peu plus nombreux à lire mes nouveaux articles. Je suis la plus heureuse lorsque je lis vos messages et que je sens que ce que j’écris peut vous être utile et fait parfois écho en vous.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Vu d’en haut : Monterrey asphyxiée.

January 16, 2020

2019 : le bilan du blog et de l’année.

January 2, 2020

1/15
Please reload

A propos

Tout a commencé par un semestre d’étude…cela s’est terminé en déménagement. Moi c’est Hélène, et je me suis installée au Mexique en Juillet 2016, époque à laquelle j’ai débuté le blog. A French in Mexico, c’est l’histoire d’une française (moi) qui vit au Mexique et qui écrit plein de choses sur le voyage et la vie à l’étranger. Je partage ma découverte du pays et de sa culture, mais aussi mon expérience sur la vie d’expatriée, sa richesse, ses challenges et ses difficultés.

Plus d’informations sur mon parcours, ainsi que mes coordonnées de contact, sont disponibles dans la rubrique « A propos ». Bonne lecture à tous!

 

En savoir plus

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com