Mars 2022 – Ou comment visiter Mexico en un mois

Le mois de mars s’est révélé être un mois de (re)découvertes. J’ai reçu la visite de ma maman or chaque immigré/expatrié le dira : recevoir ses proches est toujours le prétexte pour faire découvrir notre lieu de vie et donc redécouvrir nous-mêmes ce qui nous entoure et que nous tendons à oublier, absorbés par notre vie quotidienne.


Une fois n’est pas coutume, je ne suivrais donc pas le découpage traditionnel du Monthly Post (Côté blog, Vie au Mexique, Côté running, Lu/Vu/Entendu, Fait et J’aime) mais vous propose un tour d’horizon de mes redécouvertes.


* Le quartier de San Ángel dans le sud de Mexico


On y va le samedi pour le Bazaar del Sábado où des artistes locaux exposent leurs œuvres et où s’installe un petit marché d’artisanat. L’option idéale pour un petit-déjeuner typique dans un lieu sublime : Saks San Ángel.


* Le Musée National d’Anthropologie



Inauguré en 1964, le musée d’anthropologie de Mexico compte la plus grande collection de pièces mésoaméricaines au monde. Il ne faut pas moins d’une demi-journée pour explorer les 22 salles de ce musée qui offre un voyage en terre mexicaine préhispanique où l’on découvre les civilisations olmèques, aztèques, mayas, toltèques…


* Le quartier de la Roma Norte



La Roma Norte est un quartier que j’affectionne tout particulièrement. Né sous le Porfiriato, époque marquée par les influences européennes de Porfirio Díaz, en particulier françaises, tant son architecture que son aménagement urbain rappellent le vieux continent. Il y a beaucoup de choses à raconter à propos de ce quartier et un article est en cours. En attendant, j’ai eu l’opportunité de redécouvrir la Roma lors d’une visite guidée par Maricela, anthropologue, organisée par Mexico Accueil, l’association francophone de Mexico.


* Le centre historique



C’est un indispensable de Mexico. On passe par le Zócalo, l’immense place (46 800 m²) au cœur de la ville où se trouve le Palais national et la cathédrale baroque érigée par les Espagnols entre 1573 et 1813.


Petit-déjeuner au Balcón del Zocalo


La cathédrale


Après avoir visité la cathédrale – qui s’enfonce peu à peu dans l’eau, la ville de Mexico ayant été construite sur des canaux – on prend la direction de la Casa de los Azulejos construite en 1737 et l’on termine par le Palais postal en passant par la Banque de Mexico. Inauguré en 1907 sous la présidence de Porfirio Diaz, le Palais Postal, de style éclectique, fut réalisé par l’architecte italien Adamo Boari qui eut également la charge de l’extérieur du Palais des Beaux-Arts juste en face.


Casa de los Azulejos



Le Palais postal


* Le Palacio Bellas Artes et le ballet folklorique d’Amalia Hernández



Premier opéra de Mexico, sa construction débuta en 1901 pour s’achever en 1934. Le bâtiment mélange différents styles, principalement Art nouveau à l’extérieur et Art Déco à l’intérieur. Il est possible d’y voir le Ballet folklorique de Mexico fondé en 1952 par Amalia Hernández : un spectacle haut en couleurs où se succèdent différents tableaux de danses traditionnelles qui rendent hommage à la culture mexicaine.


* Le marché de la Ciudadela


Alebrije de Oaxaca


Situé en marge du centre historique, ce vaste marché d’artisanat mexicain est idéal pour ramener des souvenirs. On y trouve des objets en provenance des quatre coins de la République : argent de Taxco, textiles de Oaxaca et du Chiapas, alebrijes (créatures fantastiques peintes à la main) de Oaxaca, céramiques de Puebla, Querétaro et Guanajuato, objets en bois peints à la laque de Guerrero, bijoux Huichol…le choix est immense et j’y passe toujours plusieurs heures quand j’y vais.


* La maison de Frida Kahlo et le quartier de Coyoacán


La Casa Azul


Situé au sud de la ville, Coyoacán est un quartier colonial connu pour abriter la Casa Azul, la maison de la peintre Frida Kahlo (1907-1954). Bohème, intellectuel, culturel, Coyoacán vibre d’une certaine douceur de vivre. Après la visite de la Casa Azul (il faut acheter les billets en avance sur le site du musée) on déambule et déjeune dans le marché.



Puis l’on s’attarde dans le Jardin Hidalgo où se trouve la Fontaine des Coyotes.



* Le musée Soumaya



Situé dans le quartier de Polanco au nord de la capitale, le musée Soumaya fut inauguré en 2011 et appartient à la Fondation Carlos Slim. Œuvre de l’architecte Fernando Romero, le musée abrite la collection d’art personnelle du milliardaire libano-mexicain Carlos Slim. Le nom de Soumaya est celui de son épouse décédée en 1999. On accède gratuitement à des œuvres de toute époque et de toute origine et notamment à une collection complète de sculptures d’Auguste Rodin dont la fameuse Porte de l’Enfer.


* La Casa Gilardi



Dernière œuvre de l’architecte Luis Barragán (1902-1988) construite autour d’un immense jacaranda, je tenais à visiter la Casa Gilardi car j’écrivais alors un article à ce sujet pour le Rêvista, le mensuel de la communauté francophone de Mexico. Je suis particulièrement sensible au travail de Barragán et un article est en cours.


* La Condesa



Voisine de la Roma, la Condesa est un quartier bohème et gastronomique où il fait bon vivre. On y va pour flâner dans le Parque Mexico et déguster quelques churros à la Churrería El Moro.


* Enfin, un 21 km en Baja California Sur



Mon mois de mars aura également été marqué par un week-end en Baja California Sur car je participais avec des amis à une course de 21 km (marathon complet pour certains). Ce fut sûrement la course la plus difficile à laquelle j’ai participé : beaucoup de montées et descentes sur l’asphalte, chaleur et presque pas de zones d’hydratation due à une absence totale d’organisation mais je l’ai fait. Le séjour aura par ailleurs été marqué par une journée dans le village de Todos Santos, une promenade en bateau où il nous a été donné de voir une baleine et son baleineau et une journée au bord de la piscine.


J’avais écrit en 2018 La Baja California Sur : mon petit coin de paradis au Mexique sur la région et je compte bien y retourner plus longtemps afin de faire plus de découvertes.


Enfin si vous souhaitez en savoir plus sur les choses à faire dans la capitale, je vous invite à lire A la découverte de Mexico que j’avais rédigé alors que je n’y habitais pas encore.



* Au cas où j’aurais eu le temps de m’ennuyer, Andy m’a également convaincu de faire une course de 10 km à Mexico, au profit de l’association Kardias qui développe des programmes de prise en charge pour les enfants atteints de maladies cardiaques.

You Might Also Like: