Le Monthly Post – Octobre 2019

November 6, 2019

 

Le mois d’octobre a été marqué à Monterrey par de brusques changements de températures dus à l’entrée de « frentes fríos », chutant de 30°C le matin à 10°C l’après-midi, ce qui en général mène inévitablement les gens à chopper le moindre virus et tomber malade. Je n’ai pas échappé à la règle et je commence donc le mois de novembre avec une bonne grippe et des inhalations à faire trois fois par jour étant asthmatique. Je suis bloquée chez moi et j’en profite donc pour écrire la chronique du mois d’octobre avec un peu de retard.

 

Côté blog

 

À l’instar du mois dernier, je n’ai publié qu’un seul article en plus de la chronique du mois de septembre. Dans Contre la pression sociale, la liberté de choisir, j’aborde le thème des schémas qui nous sont imposés par la société et qui sont plus ou moins prégnants en fonction du pays où l’on vit. Je partage mon ressenti face à ces pressions insidieuses et souligne que trop souvent, on a tendance à oublier que l’on possède une vraie richesse, celle de choisir d’agir différemment.

 

Côté expat

 

L’idée mûrit peu à peu dans mon esprit qu’il va me falloir mettre la France entre parenthèses. Le mois dernier je mentionnais que je n’avais pas de date de visite prévue et que ce n’était pas quelque chose de facile à vivre pour moi qui aime avoir des échéances, une ligne d’horizon. Dans le même temps, voyager en France depuis le Mexique représente à chaque fois un budget conséquent et qui dit voyager en France dit ne pas voyager ailleurs. Depuis que je suis expatriée au Mexique, à l’exception de quelques escapades à l’échelle nationale, mes voyages ont été dévolus à la France et ce pour de multiples raisons : mon mariage, le besoin de voir ma famille et mes amis, les examens de ma licence que je poursuis à distance…Mais si je suis heureuse de ces retours, je prends conscience que je ne peux pas réaliser d’autres rêves de découverte.

 

 

Côté running

 

 

Octobre s’est révélé être le mois du retour à la course ! Je n’ai pas pu m’entraîner dans les règles de l’art à cause de ma chirurgie mais ce qui compte, bien au-delà du chrono, c’est de franchir la ligne d’arrivée ! Si j’ai quand même souffert pour le 10 km de Rosa Fuerte contre le cancer du sein et le 21 km Regio, le 15 km de Gatorade s’est révélé être une super course avec des sensations incroyables. J’aimerais pouvoir dire que je me suis remise à la course régulière mais ce n’est malheureusement pas le cas étant malade. Mots du docteur (alias mon beau-frère) : « Tómatelo tranquilo ».

 

Quotidien

 

J’ai eu beaucoup de travail ce mois-ci lié à ma création d’entreprise, un showroom de robes de mariées de créateurs français à Monterrey. Qu’il s’agisse de l’aménagement du showroom en tant que tel, de la communication, de l’organisation de l’événement de lancement officiel qui aura lieu la semaine prochaine ou encore des démarches administratives liées aux premières importations, je ne me suis pas ennuyée ! Heureusement qu’il y a le yoga pour m’aider à canaliser le stress ainsi que ma pote française L. pour me rebooster !

 

Lu

 

Ça fait des mois que je n’ai pas achevé un livre complet, ce qui je le reconnais est assez désespérant. Le fait est que j’ai beaucoup de travail et peu de temps pour les loisirs. J’ai plusieurs romans entamés (il est vrai que si je ne les ai pas terminés c’est parce qu’ils ne me plaisent pas vraiment non plus) et je suis passionnée par le guide Lonely Planet Washington, Oregon & the Pacific Northwest car Andy et mois envisageons d’y voyager. Ce n’est qu’un projet à l’heure actuelle.

 

Vu

 

Javier Camarena, un tenor mexicain à la renommée internationale. Un ami m’a proposé de l’accompagner et si la musique d’opéra n’est pas ce qui me séduit le plus, j’aime sortir de ma bulle et me confronter à d’autres types de spectacles. J’ai bien fait car c’était SUBLIME.

 

Le reportage consacré à Bill Gates sur Netflix et la fondation qu’il a créé avec sa femme Melinda. Je le recommande vivement car il donne de nouvelles perspectives sur l’identité et la trajectoire de Bill Gates.

 

Enfin, au cinéma, le film du Joker interprété magistralement par Joaquin Phoenix: obscur mais tellement authentique...

 

Entendu

 

De la musique française alternative étant en quête de chansons pour le lancement officiel de mon showroom de robes de mariée.

 

Fait

 

 

Trois courses, ce n’est quand même pas rien !

 

J’aime

 

Mon travail. Lancer une entreprise n’est pas de tout repos mais je suis passionnée.

 

Pas de photo Instagram postée ce mois-ci sur @afrenchinmexico mais je partage la favorite du compte de mon entreprise, @sauvagelanovialibre :

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Le marathon de Paris : mon premier vrai marathon.

December 13, 2019

Entreprendre au Mexique

December 9, 2019

1/15
Please reload

A propos

Tout a commencé par un semestre d’étude…cela s’est terminé en déménagement. Moi c’est Hélène, et je me suis installée au Mexique en Juillet 2016, époque à laquelle j’ai débuté le blog. A French in Mexico, c’est l’histoire d’une française (moi) qui vit au Mexique et qui écrit plein de choses sur le voyage et la vie à l’étranger. Je partage ma découverte du pays et de sa culture, mais aussi mon expérience sur la vie d’expatriée, sa richesse, ses challenges et ses difficultés.

Plus d’informations sur mon parcours, ainsi que mes coordonnées de contact, sont disponibles dans la rubrique « A propos ». Bonne lecture à tous!

 

En savoir plus

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com