Le Monthly Post – Septembre 2019

October 1, 2019

 

Alors que dans ma terre natale les températures se sont radoucit avec l’arrivée de l’automne, le mois de septembre a été très chaud à Monterrey, bien au-delà des températures moyennes normales. L’an dernier, exactement à la même période, il n’avait pas arrêté de pleuvoir, ce qui avait été bien dommage pour la visite de ma maman et de ma sœur. Nous n’avons certes pas atteint les 45°C du mois d’août, mais je dois avouer que lorsque l’on parvient à 38°C, on ne fait plus de grande différence. Autant dire que la facture d’air conditionné s’est révélée salée !

 

 

Côté blog

 

Je n’ai publié qu’un seul article en plus de la chronique du mois d’août. Comme je le mentionnais dans mon dernier post Instagram, je me suis consacrée à d’autres priorités et je me suis surtout éparpillée. Dans Ces 5 choses qu’on m’a prédites et qui n’étaient pas vraies, j’ai profite de la rentrée et de mon anniversaire (j’ai soufflé mes 31 bougies) pour faire le bilan de mes accomplissements et pour dire à mes lecteurs qu’on peut être qui on a envie d’être et que nous sommes les architectes de notre destinée.

 

 

Côté expat

 

Rien de particulier de ce côté-là si ce n’est que je n’ai aucune idée de quand je pourrais voyager en France. Habituellement, j’aime bien avoir une date prévisionnelle, une échéance qui me donne un horizon. Mais dans la mesure où je monte mon entreprise et où je dois faire attention au budget, je n'ai pas assez de visibilité pour planifier quoique ce soit. En ce qui concerne mes examens de L2 Humanités, j’ai la possibilité de présenter toutes mes matières de l’année à la session de rattrapage en juin, ce qui n’est certes pas l’idéal mais qui est une option. Néanmoins, je ne sais même pas si je pourrais voyager en juin. C’est le flou total pour le moment.

 

Côté running

 

Toujours pas de course ce mois-ci car je devais respecter un délai postopératoire de 6 semaines. J’ai pu faire un petit trot de 3 km dimanche dernier et je dois poursuivre les séances de rééducation afin de faire disparaître la fibrose ainsi que gagner en force et flexibilité. C’est long, lent, douloureux et je ne récupérerai jamais la complète mobilité de mon articulation, mais je sais qu’en poursuivant les efforts, des résultats seront au rendez-vous.

 

Quotidien

 

J’ai fêtes mes 31 ans avec un groupe d’amis à la maison. J’avais commandé une paëlla pour l’occasion et s’il y a visiblement eu une nette erreur dans la commande du gâteau j’ai passé une jolie soirée. Nous n’avons malheureusement pas pris de photos.

Andy et moi avons en outre beaucoup reçu à la maison ce mois-ci, je pense donc qu’on va faire une pause en octobre.

 

Lu

 

Cela fait deux mois que je traîne dans mes lectures, que j’ai des difficultés à me concentrer, que je m’éparpille et que je pense à 1001 choses en même temps, rien donc de significatif à partager.

 

Vu

 

 Le MIBG (Monterrey International Ballet Gala) qui a lieu chaque année au mois de septembre. C’est un spectacle d’exception car les invités sont des danseurs professionnels de très haut niveau, pour la plupart danseurs étoiles et qui viennent de ballets internationaux. J’ai ainsi pu voir Dorothée Gilbert, danseuse étoile à l’Opéra de Paris. L’invitée mise à l’honneur fut cependant Elisa Carrillo, danseuse classique mexicaine issue d’un milieu modeste et qui, à la force de son travail, s’est fait reconnaître sur la scène européenne. Première ballerine du Staatsballet à Berlin, mariée à Mikhail Kaniskin, danseur russe, et maman d’une petite fille, Elisa cherche à promouvoir la danse classique au Mexique et j’ai trouvé son parcours profondément émouvant.

 

Dans un tout autre registre, j’ai vu la troisième saison de 13 reasons why sur Netflix, bien mieux de ce à quoi je m’attendais, bonne surprise donc. J’ai également regardé le documentaire Trump : An American Dream sur l’évolution de Donald Trump, depuis ses débuts dans l’entreprise de construction de son père à la politique et son élection comme Président des Etats-Unis. Ce type de reportage est toujours à prendre avec distance car les auteurs affichent un parti pris mais il y a beaucoup d’aspects que je méconnaissais et j’ai beaucoup appris.

 

Entendu

 

C’était le mois de l’indépendance mexicaine, j’ai donc écouté pas mal de musique mexicaine. Je suis mordue de Natalia Lafourcade et en particulier de ses deux albums de musique traditionnelle mexicaine : Musas : Un Homenaje al Folclore Latinoamericano en Manos de Los Macorinos, volume 1 (2017) et volume 2 (2018). Dommage que sa tournée soit exclusivement organisée aux Etats-Unis et se termine par Mexico sans passage par d’autres villes mexicaines.

 

Fait

 

 

J’ai avancé dans l’aménagement de l’appartement que nous louons depuis un an et demi. Je suis encore loin d’être satisfaite mais ça évolue. J'ai aussi mangé un chile en nogada, plat typique de l'indépendance mexicaine.

 

J’aime

 

 

Mon nouvel espace de travail.

 

Pas de photo Instagram la plus likée du mois cette fois-ci car je n’ai posté que deux photos.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Le Monthly Post – Février et Mars 2020

April 2, 2020

Nos vanités / Chapitre 2 - La menace

March 27, 2020

1/15
Please reload

A propos

Tout a commencé par un semestre d’étude…cela s’est terminé en déménagement. Moi c’est Hélène, et je me suis installée au Mexique en Juillet 2016, époque à laquelle j’ai débuté le blog. A French in Mexico, c’est l’histoire d’une française (moi) qui vit au Mexique et qui écrit plein de choses sur le voyage et la vie à l’étranger. Je partage ma découverte du pays et de sa culture, mais aussi mon expérience sur la vie d’expatriée, sa richesse, ses challenges et ses difficultés.

Plus d’informations sur mon parcours, ainsi que mes coordonnées de contact, sont disponibles dans la rubrique « A propos ». Bonne lecture à tous!

 

En savoir plus

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com