Que faire à Monterrey ?

November 6, 2018

 

Comme beaucoup d’expatriés, je suis dans plusieurs groupes facebook de Français de l’étranger, et en l’occurrence de Français au Mexique. Je ne vois pas toujours ce qui y est posté car cela deviendrait vite chronophage mais un post a récemment attiré mon attention. Une jeune femme informait qu’elle allait passer le week-end à Monterrey et demandait donc des conseils de choses à y voir et à y faire. Quelle ne fût pas ma surprise de parcourir les réponses et de voir défiler devant mes yeux une longue liste de commentaires négatifs. Monterrey apparaissait comme une ville dénuée d’attractions, sans aucuns centres d’intérêt et nulle part où aller. Une seule personne s’est opposée aux autres en indiquant différents lieux à visiter, une seule…


Je suis la première à avoir un avis mitigé sur ma ville d’expatriation et à ne pas y être pleinement épanouie. Eh non, je ne suis pas tombée amoureuse de Monterrey. Néanmoins, les critiques de la ville m’ont semblé injustifiées, en particulier en réponse à quelqu’un qui recherchait des conseils pour le week-end. Cela fait plus de deux ans que j’y vis (presque trois si j’inclus mon semestre d’études) et si je considère que la ville n’est pas idéale à vivre sur le long terme, je suis la première à reconnaître que Monterrey et ses environs méritent d’être découverts, en particulier le temps d’un week-end. 


Voici donc une liste, non-exhaustive, de choses à voir et à faire à Monterrey, liste qui sera amenée à s’enrichir au fil du temps. Je compléterai cet article par un autre post sur les endroits où manger et prendre un verre.

 

 

Art et Culture


Bien que Monterrey soit une ville industrielle et d’affaires, on peut y découvrir quelques institutions culturelles et quelques édifices qui valent la peine d’être vus si on est de passage.

 

Le Museo de la Historia Mexicana

 

 

Ce musée situé dans le centre-ville au bord du Paseo Santa Lucia, canal artificiel qui rejoint le Parque Fundidora, présente un panorama intéressant de l’histoire du Mexique. Il n’y a jamais beaucoup de monde, ce qui offre la possibilité d’apprécier les différentes salles et de prendre son temps. Des populations primitives indigènes à la colonisation puis à la révolution mexicaine, le musée vous fait voyager à travers l’histoire d’un peuple complexe aux origines multiples. Certains m’ont fait la remarque que le Musée d’Anthropologie de Mexico était plus fourni, ce que je ne peux nier mais voyez-vous, c’est un peu comme comparer le Louvre au Musée des Beaux-Arts de Reims. Il va se soi que le premier est plus fourni mais que ça ne démérite pas pour autant le second !


Voisin du Museo de la Historia Mexicana, vous avez le Museo del Noreste qui se concentre sur l’histoire du Nord-Est du pays. Je ne le conseille pas forcément car il y a peu d’objets à voir et la visite n’est pas interactive. Dans la mesure où c’est beaucoup de lecture, je préfère pour ma part me documenter via des livres ou internet.


Le MARCO

 

 

Également situé dans le centre-ville, aux abords de la Macroplaza, c’est le musée d’art contemporain (et moderne) de Monterrey. Il n’y a pas de collection permanente mais en général deux à trois expositions temporaires. Il peut s’agir de peinture moderne (Otto Dix), de cinéma (Martin Scorsese) ou d’art contemporain à proprement parler (Christian Boltanski, Tomás Saraceno). Le musée propose par ailleurs différentes activités telles que des ateliers de dessin et de peinture ainsi que des cours d’histoire de l’art et des conférences. 

 

Le Palacio de Gobierno

    

 

Il s’agit du Palais du gouvernement de Nuevo León qui fût construit entre 1895 et 1900. Le bâtiment de style néo-classique abrite un musée qui se concentre sur l’histoire, la société et la politique de l’Etat du Nuevo León. L’accès y est gratuit.

 

 

Le Barrio Antiguo


C’est un petit quartier du centre-ville où l’on a la chance de déambuler entre des maisons coloniales. Monterrey est une ville nouvelle, récente, et possède peu de vestiges du passé, c’est donc agréable de se rendre dans ce quartier et de s’imprégner du Mexique plus ancien et traditionnel. On y trouve différents restaurants et cafés. Je recommande pour ma part Madre Oaxaca, un restaurant de cuisine mexicaine traditionnelle de Oaxaca, un Etat au sud du pays, ainsi que le Mercado Barrio Antiguo, un nouvel espace qui regroupe différents stands de nourriture : burgers, chilaquiles, paella, churros vegan…


Le centre Conarte

 
L’institution Conarte est le Conseil pour la culture et les arts de Nuevo León. Situé dans le Parque Fundidora, le centre regroupe plusieurs espaces tels qu’une salle d’exposition, une cinémathèque, un théâtre, différents musées, un centre dédié aux enfants…Les expositions et animations sont renouvelées régulièrement et il est également possible de s’inscrire à différents ateliers artistiques. C’est vaste : je vous invite donc à visiter leur site.

 

Le Ballet de Monterrey


Je ne le comparerais pas au Ballet de Paris, de New York ou de Moscou, mais le Ballet de Monterrey a un excellent niveau. On m’avait beaucoup parlé de celui de Cuba, mais après en avoir vu une représentation récemment, je peux assurer que le Ballet de Monterrey n’a rien à envier à ce dernier. Ils ont récemment effectué plusieurs représentations du Fantôme de l’Opéra et danseront prochainement Casse-Noisette. Les spectacles ont lieu au Teatro de la Ciudad.

 

Nature

 

La nature est sans nul doute la force de Monterrey, ce qui en fait son attrait et son charme. La ville est entourée de massifs montagneux, tantôt arides, tantôt verdoyants et c’est un petit paradis pour les amateurs de plein air.

 

 

Le parc écologique Chipinque


Surplombant Monterrey et la commune de San Pedro, ce parc est constitué de différents chemins de montagne où les niveaux de difficulté sont variables. Je recommande vivement le chemin du Pinal qui mène à une vue panoramique sur la ville. Le parcours le plus ambitieux est celui de la M (les sommets qui se rejoignent forment en effet la lettre M) et l’accompagnement d’un guide est obligatoire.

 

La Huasteca


Il s’agit d’un canyon, véritable paradis pour les coureurs et les cyclistes. Il est autorisé d’y passer en voiture mais bien-sûr à vitesse réduite : les agents de la Fuerza Civil sont toujours présents pour s’en assurer. Si vous aimez l’escalade, des organismes proposent des randonnées avec rappel sur deux sites spécifiques : le Nido de los Aguiluchos et la Cueva de la Virgen. Ne soyez pas surpris par les ânes, chevaux et vaches que vous croiserez en liberté sur votre passage : il s’agit d’un parc naturel, néanmoins encore occupé par quelques résidents qui vivaient là avant que le parc ne soit protégé par l’Etat. 

 

La Estanzuela 


A l’instar de Chipinque, mais plus au sud-ouest de la ville, il s’agit d’un massif montagneux. Cependant, contrairement à Chipinque, la nature y est plus verdoyante. Le chemin principal vous amènera jusqu’à une impressionnante cascade.

 

Le Cerro de la Silla

 

 

C’est la montagne que j’aperçois de ma baie vitrée. On l’appelle ainsi car son sommet s’apparente à une selle de cheval. Il existe deux possibilités : prendre le chemin rapide qui mène à une esplanade sur un flanc de la montagne ou s’aventurer au sommet. Pour cette seconde option, un guide ainsi qu’une très bonne condition physique sont exigés. J’insiste sur ce point car certaines personnes ont déjà été portées disparues et l’an dernier, un homme est mort de déshydratation. Il faut dire que grimper par 40°C et en plein soleil, ce n’est pas le plus judicieux. Ces parcours de montagne sont fortement déconseillés en été où les températures deviennent caniculaires à Monterrey.


Le Parque Fundidora


Accessible du centre-ville par le Paseo Santa Lucia c’est un parc de 231 hectares où l’on trouve divers jeux pour enfants, le centre Conarte, de grandes pistes pour courir ou faire du vélo…C’est l’un des rares espaces verts implantés dans la ville-même.

 

 

Sport


Monterrey est une ville où se pratique le sport. Foot, course à pieds, yoga…Je vous livre ici quelques exemples.

 

Le foot


Si vous êtes un amateur de football (comme la majorité des Mexicains), vous avez la possibilité de supporter l’une des deux équipes de Monterrey : les Rayados ou les Tigres dans laquelle joue le français André-Pierre Gignac. Ce dernier est une véritable institution ici, il est adoré et pour cause, Gignac s’est complètement intégré dans son nouvel environnement. Il parle couramment espagnol et son attitude bienveillante avec toutes les personnes qu’il côtoie, y compris ses fans, ne pouvait que séduire le public mexicain. 


Le stade des Rayados est le BBVA Bancomer situé dans la commune de Guadalupe qui jouxte Monterrey et fût inauguré en 2015 : les infrastructures sont donc récentes. Les Tigres jouent quant à eux au stade Universitario situé dans la commune de San Nicolás de los Garza.

 

Et si l’âme ne vous dit pas de rejoindre un stade, sachez que presque tous les restaurants de Monterrey diffusent les matchs sur leurs écrans. 

 

 

La course


Monterrey est une ville qui compte beaucoup de coureurs. Presque chaque week-end des courses sont organisées par des associations, des entreprises, la ville…Si les routes sont bloquées à la circulation le temps de ces courses officielles, l’entraînement peut s’avérer plus problématique dans la mesure où Monterrey est vide de trottoirs. Il est donc nécessaire de prendre la voiture pour se rendre dans un parc, ce qui peut sembler aberrant mais qui est nécessaire. Voici quelques exemples d’endroits ou courir : le Parc Rufino Tamayo dans la zone Valle Oriente à San Pedro, la piste de Calzada à San Pedro également, le canyon de la Huasteca, le Parque Fundidora, Chipinque pour un entrainement plus trail…

La course et moi, c’est devenu toute une histoire. J’en parle dans Comment Monterrey a fait de moi une coureuse et un autre article est actuellement en cours d’écriture.

 

Le yoga


J’ai été surprise en arrivant de voir à quel point le yoga est si populaire à Monterrey. Il existe une multitude d’endroits où il est possible de prendre des cours. Je ne suis personnellement pas une adepte de la discipline mais pour les intéressés, il y a de quoi trouver son bonheur. En outre, la belle-mère d’Andy est elle-même professeur de yoga certifiée et elle est super (oui oui je vous assure) alors si vous cherchez à pratiquer le yoga, n’hésitez pas à me contacter !

 

Les salles de sport


Un peu comme à New York, presque tout le monde a un abonnement dans une « gym » ici. Il existe différentes chaînes de salles de sport (Smart Fit, Anytime Fitness, Sport City…) aux tarifs variables. Concrètement, ça va du simple au double. Tout dépend des installations de la salle (appareils cardio, musculation, piscine, cours collectifs…)

Personnellement, j’avais une petite salle dans l’immeuble où je vivais avant, accessible à tous les locataires, ce qui n’est pas le cas de ma nouvelle adresse. J’envisageais de m’inscrire dans une salle mais finalement, entre la course et la danse, je n’ai aucune nécessité de payer un abonnement à une salle de sport.


La danse


J’ai récemment eu envie de me remettre à la danse. En fait, ça faisait plusieurs années que j’en rêvais. Quelle n’a pas été ma surprise de voir qu’il existe une multitude de classes, notamment pour adultes. Outre le fameux Ballet de Monterrey et la ESMDM (Escuela Superior de Música y Danza de Monterrey), il existe différents studios qui proposent aussi bien des classes de danse classique que de danse contemporaine, jazz, claquettes…J’ai personnellement trouvé mon bonheur avec le studio Le Jazz situé sur la place Uma à San Pedro. 

 


Shopping


Monterrey et San Pedro regorgent de centres commerciaux, les fameux malls que l’on voit aux Etats-Unis. Les magasins ne manquent donc pas. Ce que je déplore néanmoins, c’est qu’il y a peu de boutiques indépendantes et originales, en somme peu de créativité. A chaque fois qu’une nouvelle place commerciale est inaugurée, elle ne présente aucune nouveauté. Ce sont partout les mêmes magasins de chaîne (Zara, H&M, Guess, Massimo Dutti, Banana Republic, Stradivarius, Forever 21…) Il existe quelques boutiques différentes à San Pedro mais elles sont hors de prix. A titre d’exemple, beaucoup affichent leurs prix en dollars…

 

Je ne fais donc pas de shopping à Monterrey. La dernière fois que j’ai acheté des vêtements c’était en avril lorsque j’étais en voyage à Mexico. J’y ai trouvé un magasin Mango, inexistant à Monterrey. Mais mon truc à moi, ce sont plutôt les boutiques du Marais, Sézane, &OtherStories, Urban Outfitters alors…j’attends Paris ! Parenthèse à part, je n’ai vraiment aucun style depuis que je suis au Mexique car honnêtement, je n’ai pas de tune pour m’acheter de nouvelles fringues. Je traîne donc de vieilles fripes que je portais à 20 ans or j’en ai désormais 30…Oui, ça craint. 


Voici quelques importantes places commerciales : Fashion Drive et Plaza Fiesta San Agustín, les Galerías Valle Oriente, le Paseo San Pedro et le Palacio de Hierro

Et si on s’échappait ?...


Il existe également différentes options dans les environs de Monterrey qui valent le détour.

 

 

Escapades de charme

 

Santiago: pueblo mágico.

 

 

Santiago est un petit village colonial situé à une quarantaine de minutes de Monterrey. Il est agréable de s’y rendre le matin et de prendre son petit-déjeuner là-bas, dans l’un des restaurants autour de la petite place centrale. Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article Escapade à Santiago.


Parras : une région viticole.

 

 

Parras est un autre pueblo mágico, non pas situé en Nuevo León mais dans l’Etat de Coahuila. Il faut compter environ 3 heures de route. La région concentre plusieurs vignobles qu’il est possible de visiter parmi lesquels on trouve Casa Madero, Rivero Gonzales et Don Leo. C’est méconnu mais le Mexique est en réalité un producteur de vin et en l’espace de quelques années, le pays n’a eu de cesse d’accroître sa production et de perfectionner ses méthodes. Je vous dis toute dans l’article Parras et le domaine viticole Casa Madero.

 

 

Escapades nature


Pour se perdre dans la montagne : la location d’une cabane.

 

 

Il existe différents sites dans les environs de Monterrey où louer des cabanes. Que vous soyez en couple, entre amis ou en famille, c’est une escapade idéale pour se dépayser. Personnellement, bien que ce soit relativement éloigné, je recommande la Mesa del Oso où j’ai toujours plaisir à retourner.

 

Pour la découverte : la cascade du Chipitín et les Grutas de García.

 

 

Je n’ai pas encore écrit un article dessus mais ça ne saurait tarder, la cascade du Chipitín qui mesure près de 90 mètres de haut est un enchantement. Pour y accéder, mieux vaut avoir une Jeep car la route qui mène de de la Sierra de Santiago jusqu’à la commune de Potrero Redondo, point de départ de la randonnée, est terreux et plein de pierres. Bien que le site ne soit qu’à 36 km de Monterrey, il faut bien compter deux heures pour y parvenir. De Potrero Redondo, un chemin descend jusqu’à la cascade et la lagune. Il faut compter une trentaine de minutes de marche.


Les Grutas de García sont des grottes situées dans la commune de García à environ 30 km de Monterrey. Elles s’adressent aux amateurs de spéléologie mais certainement pas aux claustrophobes.  

 

Pour l’aventure : le canyoning.

 

 

L’Etat de Nuevo León regorge de canyons. Au programme : une succession de sauts à l’eau et de descentes en rappel. A cet égard, beaucoup d’organismes spécialisés proposent des excursions avec guides. J’ai personnellement fait le canyon de Matacanes: je compte rédiger un article sur cette aventure mais je peux d’ores et déjà dire que ce fût très difficile pour moi. On m’a demandé de retirer mes lunettes or sans ce précieux objet, je ne vois rien, littéralement. Impossible d’évaluer les distances (il y avait quand même un saut de 12 mètres), une nausée incessante tout au long de la journée et impossibilité de faire demi-tour…Mais c’est l’idéal pour ceux en recherche d’adrénaline.

Le canyon voisin d’Hidrofobia qui démarre de la cascade du Chipitín est encore plus impressionnant avec des sauts de plus grande altitude.

 

 

Et pour aller plus loin…

 

Si le cœur vous en dit et si la route ne vous fait pas peur, vous pouvez vous rendre à Real de Catorce, ancien village minier situé dans l’Etat de San Luis Potosi et situé à 4 heures de Monterrey.

 

 

Vous pouvez également vous rendre à Zacatecas. La ville est située à 5 heures de Monterrey et 3h30 de Real de Catorce mais je n’en dirais pas plus car je ne l’ai pas encore visité.

 

Cet article est amené à être enrichi au fil du temps mais je dirais en guise de conclusion qu’en définitive, des choses à voir et à faire à Monterrey, il y en a bel et bien ! Avis donc aux mauvaises langues…

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Le marathon de Paris : mon premier vrai marathon.

December 13, 2019

Entreprendre au Mexique

December 9, 2019

1/15
Please reload

A propos

Tout a commencé par un semestre d’étude…cela s’est terminé en déménagement. Moi c’est Hélène, et je me suis installée au Mexique en Juillet 2016, époque à laquelle j’ai débuté le blog. A French in Mexico, c’est l’histoire d’une française (moi) qui vit au Mexique et qui écrit plein de choses sur le voyage et la vie à l’étranger. Je partage ma découverte du pays et de sa culture, mais aussi mon expérience sur la vie d’expatriée, sa richesse, ses challenges et ses difficultés.

Plus d’informations sur mon parcours, ainsi que mes coordonnées de contact, sont disponibles dans la rubrique « A propos ». Bonne lecture à tous!

 

En savoir plus

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com