Toutes ces petites choses si mexicaines en 30 aspects

May 31, 2018

 

Chaque pays a ses particularités, ses habitudes, ses petites manies, ses spécificités. Le Mexique n’échappe pas à la règle et j’ai donc décider de partager 30 détails qui vous font prendre conscience que vous êtes définitivement au Mexique.

 

1. A L’Oxxo et au 7 Eleven tu achèteras

 

 

Il s’agit de deux chaines de magasins de proximité (les fameux « convenient stores » aux Etats-Unis). Ils sont très nombreux, généralement petits et suivent tous le même modèle avec les mêmes produits. Mais attention, ils ne sont pas comparables à nos magasins de proximité en France tels que le Franprix, le Monop’ ou le Carrefour City : leur offre de produits est beaucoup plus restreinte. Vous ne trouverez par exemple pas de fruits et légumes, tout juste des avocats si vous avez de la chance. De plus, la plupart des aliments fournis dans un Oxxo ou un 7 Eleven ne sont pas sains : chips, plats tout préparés, sodas, produits laitiers sucrés, glaces, bières…mais cela peut dépanner, d’autant que beaucoup sont ouverts 24h/24.

 

2. Des sauces à toutes les sauces tu consommeras

 

Où que vous alliez manger, on vous apportera toujours des petites sauces, plus ou moins piquantes, pour agrémenter votre plat. Il est impensable de manger sans « salsa ».

 

3. De citron tu assaisonneras tes plats

 

De la même manière que les sauces, le citron est partout. Ne vous étonnez pas si vous voyez les Mexicains verser du citron sur leurs chips par exemple : il y en a même dans la sauce soja !

 

4. Par les totopos tu débuteras

 

Ce sont les fameuses chips de tortilla grillée en forme de triangle. Tous les restaurants mexicains vous en donnent avant de commander votre plat en guise d’apéritif (avec des sauces et du citron bien-sûr !)

 

5. Des distributeurs de serviettes sur les tables tu verras

 

 

J’en ai vu de similaires en Italie, en Espagne et au Portugal, mais jamais en France ! Au Mexique, il y a en a sur toutes les tables et c’est bien pratique.

 

6. Des glaçons dans les verres tu auras

 

Comme aux Etats-Unis, on vous amènera toujours votre verre rempli de glaçons, et ce même si la boisson que vous avez commandée (eau, coca, etc…) est déjà fraîche. Il faut donc bien préciser « sin hielo » si vous ne voulez pas avoir une boisson complètement glacée.

 

7. De la street food où que tu iras

 

Comme je le mentionnais dans l’article Culture: les repas au Mexique, la street food fait partie de l’identité mexicaine. Vous trouvez de tout à manger dans la rue : tacos, burgers, chips, fruits, jus naturels…Ce n’est pas toujours garanti très frais à cause de la chaleur mais vous pouvez être franchement surpris par la saveur de certains mets préparés avec très peu de moyens.

 

8. Le coca : boisson nationale ? (tu boiras ou pas)

 

 

C’est en quelque sorte la boisson nationale du Mexique et c’est un peu triste. Le Mexique est après les Etats-Unis le pays qui présente le plus haut taux d’obésité au monde et c’est un véritable problème de santé publique. L’influence américaine est forte, en particulier dans le nord du pays, et le coca est pour beaucoup une addiction. Il est bu à n’importe quelle heure de la journée, y compris le matin au petit-déjeuner en accompagnement des tacos.

 

9. De tacos mañaneros le vendredi matin tu te régaleras

 

 

Il existe différents types de tacos cuisinés différemment selon l’heure de la journée. Ceux du matin sont dit « mañaneros » et ils sont une véritable institution le vendredi matin. Il est très commun que les employés s’accordent une pause petit-déjeuner le vendredi afin de déguster entre collègues ces fameux tacos : vous sentez alors que le week-end approche.

 

10. Un yaourt/fruits/miel/granola tu mangeras

 

Partout au Mexique, que ce soit au menu du petit-déjeuner, dans la rue ou au supermarché, vous trouverez le mélange yaourt/fruits/miel/granola. Chacun a ses préférences et vous pouvez accommoder le vôtre comme vous le souhaitez : avec ou sans fruits, avec ou sans miel, petit ou grand (tamaño chico o grande) …C’est un bon compromis quand on a une petite faim et que l’on souhaite manger sain.

 

11. Le mix graines et fruits secs tu emporteras

 

On trouve des petits sachets avec un mélange graines/fruits secs partout : au supermarché, à l’Oxxo, au Starbucks…Les mélanges varient mais peuvent contenir des amandes, des noix, des noisettes, des graines de tournesol, etc…C’est pratique car ça permet de calmer les fringales.

 

12. Le plein à la station-service tu ne feras pas

 

 

Cela m’a beaucoup surpris à mon arrivée : au Mexique, on ne sort pas de la voiture pour faire son plein d’essence. C’est un employé qui le fait pour vous après que vous lui ayez indiqué quel type d’essence vous voulez (verde o roja) et la quantité souhaitée. De plus, l'essence qui est une commodité est un monopole au Mexique: son unique fournisseur est l'entreprise Pemex. 

 

 

13. En grosse voiture tu te déplaceras

 

Là encore, l’influence américaine se fait sentir. Presque tout le monde se déplace en van, pick-up, grosse berline…On voit très peu de petites voitures au Mexique alors qu’elles sont très communes en Europe. Il faut dire que le Mexique est grand, il y a plus d’espace, mais ce n’est franchement pas écologique. Et puis à quoi bon avoir un van quand on n’a même pas d’enfants ? Ou pire, un gros pick-up alors qu’on ne transporte jamais de gros matériel ? Je ne m’y habitue toujours pas car c’est pour moi une aberration environnementale.

 

14. Une voiture automatique tu conduiras

 

En plus d’être imposantes, les voitures sont en très grande majorité automatiques (comme aux Etats-Unis). Il est d’ailleurs très rare que les gens sachent conduire une voiture à boîte de vitesse manuelle. Cela peut être pratique en cas d’embouteillages (vous n’avez pas à passer des heures à appuyer sur l’embrayage) mais c’est aussi une conduite très ennuyeuse.

 

15. La nourriture au cinéma tu mangeras (ou pas)

 

Au Mexique, on mange au cinéma. Mais attention : pas que des popcorns ! Non, il y a un menu et l’on passe littéralement commande : pizza, hot-dogs, glaces…Là encore, je ne me suis pas habituée. Quand je vais au cinéma, je n’aime pas entendre les gens manger et les odeurs me dérangent. Et puis, ce n’est pas bon pour la santé non plus.

 

16. Les feux rouges après l’intersection tu respecteras

 

Contrairement à l’Europe où l’on s’arrête au niveau du feu, les feux rouges sont presque toujours après l’intersection. Mieux vaut le savoir si vous ne voulez pas vous arrêter en plein milieu. Cela m’a demandé quelques efforts d’adaptation au début.

 

17. Les trous sur la route tu éviteras

 

L’état des routes au Mexique est parfois assez désastreux et c’est donc dangereux. Les impôts locaux ne sont pas correctement utilisés et le travail est généralement mal fait. Il n’est pas rare qu’une route ayant été refaite soit de nouveau détruite une semaine après. Il y a beaucoup d’irrégularités, des trous, des changements de niveau, les dos d’âne ne sont pas peints donc on ne les voit pas…Les voitures en prennent un coup et vous aussi par la même occasion. Il faut être prudent car c’est bien-sûr cause de nombreux accidents.

 

18. De la nourriture dans les pharmacies tu trouveras

 

On ne trouvera jamais à manger dans une pharmacie en France mais au Mexique oui. Il y a toujours une partie avec des sucreries, des barres de céréales, des boissons, des sodas…Je trouve toujours cela étrange d’avoir des produits nocifs pour la santé dans une pharmacie mais c’est très « drugstore » comme aux Etats-Unis.

 

19. Le foot : sport national (tu pratiqueras ou simplement regarderas)

 

 

Le football est une institution au Mexique et est un point de rencontre entre toutes les classes sociales. Je n’ai encore rencontré personne m’avouer ne pas aimer le foot et tout le monde a une équipe de cœur. Par exemple, les deux équipes de Monterrey sont Tigres et Rayados. Il est commun que toute la famille soit supporter, chacun avec un maillot aux couleurs de son équipe, y compris les enfants.

 

20. En talons hauts tu marcheras

 

Au Mexique, un grand nombre de femmes portent des talons hauts et ce quotidiennement. Ce n’est pas le plus commode mais c’est ainsi. Il faut dire qu’elles se déplacent généralement en voiture automatique et n’ont pas à courir dans le métro.

 

21. Le week-end « chilango » tu feras parfois

 

Les chilangos sont les personnes qui vivent à Mexico : ils sont ainsi désignés par les Mexicains du nord qui semblent avoir un grief contre eux et vice versa. C’est un peu comme les Parisiens et les Marseillais en France. Les Mexicains du nord, en particulier les regios se plaisent à dire que les gens de Mexico sont relativement lents et fainéants (rien que ça) et qu’ils ont tendance à quitter leur travail en début d’après-midi le vendredi : c’est ce que l’on appelle le week-end « chilango ».

 

 

22. La téquila tu boiras

 

 

Non, ce n’est pas un cliché : au Mexique, on boit beaucoup de téquila. Ce serait presque un peu comme notre vin en France. En revanche, oubliez la rondelle de citron et le sel sur la main avec votre shot : pour le coup, c’est un cliché ! Commandez-là nature ou en « bandera » avec un verre de jus de citron et une « sangrita de la casa » (jus de tomates épicé) et buvez en alternant jus de citron, téquila et sangrita (cela vous fait le drapeau mexicain). Enfin, la téquila peut aussi accompagner votre bière.

 

23. Du mezcal pour changer de la téquila tu goûteras

 

C’est un alcool proche de la téquila mais pas nécessairement produit à base d’agave bleue (comme c’est exclusivement le cas pour la téquila). La boisson est forte et a un goût « fumé ».

 

24. Ta bouteille de vin au restaurant tu amèneras

 

Contrairement à la France, vous avez la possibilité d’arriver au restaurant avec votre propre bouteille de vin : vous ne payez alors que le droit de bouchon, variable d’un restaurant à l’autre mais en général plus intéressant que de payer une bouteille sur place.

 

25. Avec Le doggy-bag tu repartiras

 

Cela semble très américain mais ça se fait aussi au Mexique où les portions sont grandes. Si vous ne parvenez pas à terminer votre plat, on vous le met dans une boîte à emporter.

 

26. Les fils électriques dans la ville tu verras

 

 

Dans la rue, il y a des fils partout. Si ce n’est pas très esthétique, c’est surtout plus dangereux que ceux sous terre comme en Europe. Le gouvernement ne s’est pas encore décidé à opérer une transition en profondeur vers les câbles au sol.

 

27. Les gardiens tu rencontreras

 

En France, en particulier à Paris, il arrive qu’il y ait des gardiens d’immeuble en charge de la propreté des parties communes et du courrier mais ce n’est pas à ce type de gardien que je me réfère. Au Mexique, les gardiens sont exclusivement en charge de la surveillance et de la sécurité d’un immeuble ou d’un « fraccionamiento » : conglomérat de maisons clôturé, et c’est en particulier vrai à Monterrey. Dans mon ancien immeuble, il était nécessaire pour les visiteurs d’inscrire leur nom dans un registre et le gardien prévenait toujours l’arrivée de quelqu’un par téléphone. Il demandait expressément l’autorisation de laisser passer la personne. Je vis désormais dans un immeuble plus petit au sein d’un quartier résidentiel moins exposé qui ne nécessite donc pas ce niveau de sécurité. Mais en règle générale, c’est l’insécurité qui conduit à de telles mesures : les gens sont inquiets alors ils se murent, vivent dans un périmètre restreint et ne se mélangent pas. Comment réduite l’écart social dans ces conditions ?

 

28. Les mariachis tu écouteras

 

 

Et non, ce n’est pas un stéréotype. On appelle les mariachis lorsque l’on célèbre quelque chose (anniversaire par exemple) ou lorsque l’on souhaite déclarer sa flamme. Cielito lindo est ma chanson favorite et je ne remercierais jamais assez ma maman pour en avoir commandé à Paris le jour de mon mariage.

 

29. L’Electrolit te sauveras

 

 

Il s’agit d’une solution réhydratante disponible en pharmacie mais aussi en quelconque magasin (Oxxo, 7 Eleven, etc…). Différents arômes sont disponibles et cette bouteille de 625 mL est enrichie en électrolytes afin de prévenir ou traiter la déshydratation. Lorsque l’on est malade (nausées, vomissements) ou qu’on a fait une soirée trop arrosée c’est bien utile.

 

30. La télénovela tu regarderas (ou pas !)

 

Le Mexique est un grand producteur et consommateur de télénovelas. Les télénovelas sont des feuilletons télévisés apparus dans les années 50, produites en très grande quantité et à faible budget. Leur thème oscille généralement entre le dramatique et l’eau de rose et leur qualité est le plus souvent médiocre. Ce sont ce que l’on appelle en anglais les « soap operas ».

 

Si vous avez déjà voyagé ou vécu au Mexique, toutes ces petites choses vous rappellent sûrement quelques souvenirs. Ce qui est passionnant, c’est qu’où que vous viviez, où que vous vous expatriez, vous avez sûrement vous aussi dressé votre liste de ces choses si particulières à votre pays d’adoption et auxquelles vous n’étiez pas habitué. Pour ma part j’en ai adopté certaines et j’en ai laissé d’autres de côté. Après près de deux ans à temps plein au Mexique, je poursuis mon investigation culturelle et il m’arrive encore d’être étonnée.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Mes recommandations culturelles mexicaines

July 29, 2020

La vie à Coronalandia

July 18, 2020

1/15
Please reload

A propos

Tout a commencé par un semestre d’étude…cela s’est terminé en déménagement. Moi c’est Hélène, et je me suis installée au Mexique en Juillet 2016, époque à laquelle j’ai débuté le blog. A French in Mexico, c’est l’histoire d’une française (moi) qui vit au Mexique et qui écrit plein de choses sur le voyage et la vie à l’étranger. Je partage ma découverte du pays et de sa culture, mais aussi mon expérience sur la vie d’expatriée, sa richesse, ses challenges et ses difficultés.

Plus d’informations sur mon parcours, ainsi que mes coordonnées de contact, sont disponibles dans la rubrique « A propos ». Bonne lecture à tous!

 

En savoir plus

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com