Réponse au Sunshine Blogger Award

April 9, 2018

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, le Sunshine Blogger Award n’est pas une récompense. C’est une nomination faite par un autre blogger avec une série de 11 questions auxquelles répondre. J’ai le plaisir d’avoir été nommée par Jéromine du blog L’Archivoyageuse et à la fin de cet article, ce sera à mon tour de désigner d’autres bloggeurs afin qu’ils partagent leur expérience et leur passion. C’est parti !

 

1 – Plutôt voyage de 10 jours ou de 6 mois ? Pourquoi ?

 

Ni l’un ni l’autre ! Les durées de mes voyages sont plutôt les suivantes :

 

  • 3 jours pour un long week-end en mode « city break ».

  • 7 jours qui correspond dans mon esprit à une petite semaine de vacances quand on ne peut pas se permettre de prendre plus.

  • 15 jours quand on a l’opportunité de faire une « vraie » coupure : dans ce cas j’aime mixer le mode exploration au mode détente. Cela peut par exemple être aventure en début du séjour avec beaucoup de route et de visites, et farniente à la fin.

  • De 1 à 3 mois max pour des grands voyages avec exploration en profondeur d’un pays ou d’une région, mais ça c’est plutôt dans mes rêves.

 

2 – Quelle est l’expérience la plus insolite que tu aies vécue en voyage ?

 

Je me souviens d’un de mes séjours en Indonésie avec ma famille quand je n’avais que 17 ans. Nous sommes allés sur une plage déserte de Lombok à proximité d’un petit village de pêcheurs. Une famille d’indonésiens s’est approchée de nous et nous regardait fixement. Plus le temps passait et plus ils se rapprochaient jusqu’au moment où la dame a demandé à ma mère (qui comprenait l’indonésien) s’ils pouvaient me toucher. Elle a poursuivi en demandant comment je faisais pour avoir les yeux verts et la peau blanche. Une semaine plus tôt, j’avais vu dans un supermarché de Jakarta des produits de beauté destinés à faire blanchir la peau et j’avais été choquée. Je crois que c’est à ce moment que j’ai vraiment pris conscience de ce que la blancheur symbolise à travers le monde. Le blanc est souvent associé à un idéal de beauté (alors que les femmes blanches cherchent généralement à bronzer le plus possible…), à la pureté, au pouvoir, à l’argent. Ce ne sont bien-sûr que des exemples mais j’ai été très mal à l’aise et aussi un peu triste car cette femme indonésienne était tout simplement très belle.

 

Lombok, Indonésie - Avril 2007

 

3 – Quel serait ton indispensable voyage ?

 

Au risque d’en décevoir certains avec une réponse dénuée de toute originalité, il s’agit de mon téléphone. Il me permet tout simplement de rester en contact, de prendre des photos, écouter de la musique, lire des articles sur internet et il est essentiel en cas d’urgence.

 

4 – Vis-tu de ta passion pour le voyage ?

 

Absolument pas même si cela pourrait peut-être se faire sur le long terme. Qui sait ? Le fait est que mon blog n’est pas seulement dédié au voyage : j’y traite aussi de l’expatriation et plus particulièrement l’expatriation au Mexique où je vis. Mais le blog n’est pas une activité à temps complet. Bien que je j’y passe un certain temps et que j’ai même investi dans une GoPro pour me mettre à la vidéo, j’ai d’autres activités en parallèle.

 

5 – Quelle est ta plus grosse hantise en voyage ?

 

C’est difficile à dire…Je n’ai pas vraiment de « hantise » car l’excitation du voyage prend toujours le pas sur une quelconque inquiétude. Néanmoins, si je devais nommer une préoccupation, je dirais la peur d’oublier quelque chose. Cela est arrivé à Andy la dernière fois que nous avons voyagé en Autriche. Il avait oublié qu’il avait mis son sac à dos en hauteur et c’est juste après que nous soyons descendu du train, alors que nous étions sur le quai, qu’il a réalisé qu’il avait oublié le sac à dos. Problème : il y avait mon appareil photo à l’intérieur auquel je tenais énormément et qui était un cadeau de ma mère.

 

6 – Combien de temps passes-tu pour développer ton blog ?

 

 

Depuis que j’ai renoncé à la vie de godin, j’ai un peu plus de temps pour le blog. Je pense que j’y consacre environ 10h/semaine mais ce n’est qu’une moyenne. Parfois j’y passe 15h et d’autres fois seulement 5. Tout dépend si je publie un ou deux articles et cela varie en fonction de la longueur des articles. Plus que de rédiger, c’est la partie dédiée aux photos qui me prend le plus de temps.

 

7 – Que penses-tu du monde du blogging voyage en France ?

 

En un mot : je suis épatée. J’avais initialement commencé mon blog en anglais mais je n’étais pas vraiment satisfaite de son évolution. Par la suite, je suis passée au français et j’ai commencé à suivre de nombreux bloggeurs de voyage français et là, ce fût une sorte de révélation. Je me suis rendu compte que les français qui bloggent ont une vraie passion pour l’écriture et le partage, et c’est un univers dans lequel je me retrouve totalement.

 

J’ai en particulier découvert d’autres bloggeurs grâce à la chronique mensuelle #BlogsExpatsDuMois de Gabrielle qui anime le blog L’Allée du Monde. Chaque mois, elle partage ses blogs “coups de cœur” qui sont tous en lien avec le voyage et l’expatriation. J’ai ainsi découvert Bettina du blog Home is eveywhere I am et Lucie du blog L’Occhio di Lucie qui propose le RDV mensuel de bloggeurs #HistoiresExpatriées : chaque mois des bloggeurs écrivent autour d’un thème particulier défini à l’avance.

De mon côté, cela fait depuis plusieurs années que je suis Mathilde du Blog de Mathilde qui vit à Boston et j’ai récemment découvert le blog Miles&Love animé par un couple amoureux du voyage (mention spéciale à leurs photos!)

 

J’entend beaucoup que l’univers du blogging est appelé à disparaître…A vrai dire, je n’ai pas vraiment d’avis précis sur la question, mais ce que je vois à l’heure actuelle c’est que la communauté de bloggeurs français qui écrivent sur le voyage et l’expatriation est plus que jamais active !

 

8 – Penses-tu qu’il y a une différence entre un touriste et un voyageur ? Si oui, laquelle ?

 

Je pense qu’on a communément tendance à voir dans le touriste une personne qui se déplace en circuit organisé et qui se rend généralement dans les attractions les plus touristiques. Au contraire, on perçoit dans le voyageur, une âme plus aventurière, qui explore le monde avec son sac à dos hors des sentiers battus, dans des lieux plus atypiques, préservés du tourisme de masse. Mais au fond, je pense qu’on est tous à la fois touriste et voyageur. En réalité, à partir du moment où l’on quitte sa résidence pour découvrir un autre endroit, on devient touriste car l’on n’est plus dans un lieu connu, d’où l’on est originaire, et on effectue bel et bien un voyage. Si je ne devais voir qu’une différence, je dirais peut-être que le voyageur est quelqu’un qui voyage au long cours, sur la durée et de façon récurrente.

 

9 – As-tu gardé des habitudes, découvertes dans les pays que tu as visité ? Si oui, lesquelles ?

 

Depuis que je vis au Mexique, j’ai commencé à adopter des habitudes gastronomiques locales telles que manger piquant, mettre de la « salsa » dans mes plats et manger salé au petit-déjeuner (généralement des œufs ou des chilaquiles).

 

10 – As-tu gardé contact avec les gens que tu as rencontrés durant tes voyages ?

 

En général, je ne voyage pas complètement seule. Je suis déjà accompagnée alors j’avoue qu’il est difficile de répondre à cette question. Néanmoins, j’ai beaucoup déménagé depuis mon enfance, et j’ai toujours eu certaines difficultés à maintenir le contact. C’est un aspect sur lequel il faut que je travaille !

 

11 – Quel serait le meilleur conseil voyage ?

 

Suivre son instinct. Je lis et j’entends beaucoup de conseils sur des destinations particulières à visiter, des lieux précis à voir, parfois des injonctions sur le « voyager seule » …Bien que je sois heureuse que de plus en plus de femmes voyagent désormais seules, je ne pense pas que ce soit non plus un impératif. En outre, je pense qu’il existe mille et une façons de voyager : en mode « road trip », en circuit organisé, en mode « aventurier » avec le sac à dos, en hôtel 4 étoiles, en ranch, à la ferme, etc…Je pense qu’il est tout simplement important de voyager comme on le souhaite, d’adopter le rythme qui nous convient le mieux, de choisir son ou ses partenaires de voyage (ou de n’en choisir aucun !) comme on l’entend, en bref, de suivre son instinct.

 

 Rome - Février 2015

 

Alors que je clôture cet article, je m’aperçois que je n’ai pas répondu aux bonnes questions ! En effet, Jéromine de l’Archivoyageuse avait défini 11 autres questions que celles auxquelles elle avait été soumise…Bon, je n’ai plus qu’à écrire un nouvel article !

 

En attendant, voici mes 11 questions posées aux 11 bloggeurs suivants : Le Blog de Mathilde, L’Allée du Monde, Home is everywhere I am, Cups of English tea, Miles&Love, Ferdy Pain d’Epice, Sea and Seed, Ciccia&Cerva, Flo’s Glitter World, Sarah conte Philly et L’Occhio di Lucie.

 

1 – Pourquoi voyages-tu ?

2 – Quel genre de voyageur es-tu ? Baroudeur aventurier, orienté visites culturelles, qui aime prendre le temps, fêtard… ?

3 – Quel est ton mode d’hébergement favori ? Camping, hôtel, B&B, Airbnb, Couchsurfing… ?

4 – Préfères-tu voyager seul ou accompagné ? Pourquoi ?

5 – Quelle est la chose la plus insolite que tu aies goûté lors d’un de tes voyages ?

6 – Quelle a été ta plus grande peur en voyage ?

7 – Si tu devais t’expatrier, quel ville/pays choisirais-tu et pourquoi ?

8 – Pourquoi tiens-tu un blog ? Quelle est ta motivation principale ?

9 – Il y a de plus en plus de bloggeurs sur la toile : penses-tu que le blogging est appelé à disparaître ?

10 – Quel est ton blog favori ?

11 – Et sinon, dans la vie tu fais quoi principalement ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Le marathon de Paris : mon premier vrai marathon.

December 13, 2019

Entreprendre au Mexique

December 9, 2019

1/15
Please reload

A propos

Tout a commencé par un semestre d’étude…cela s’est terminé en déménagement. Moi c’est Hélène, et je me suis installée au Mexique en Juillet 2016, époque à laquelle j’ai débuté le blog. A French in Mexico, c’est l’histoire d’une française (moi) qui vit au Mexique et qui écrit plein de choses sur le voyage et la vie à l’étranger. Je partage ma découverte du pays et de sa culture, mais aussi mon expérience sur la vie d’expatriée, sa richesse, ses challenges et ses difficultés.

Plus d’informations sur mon parcours, ainsi que mes coordonnées de contact, sont disponibles dans la rubrique « A propos ». Bonne lecture à tous!

 

En savoir plus

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com